De nouveaux anglicismes maintenant permis

0

L’Office québécois de la langue française (OQLF) a adopté récemment une nouvelle politique des emprunts linguistiques. Voyons de plus près ceux qu’il est maintenant possible d’inclure dans nos communications.

« Êtes-vous du genre à manger un sandwich au fromage fondant, à cuisiner avec de la levure chimique et à revêtir des collants sans pied? Ou préférez-vous plutôt dévorer un grilled-cheese, utiliser de la poudre à pâte et porter des leggings? Peu importe votre réponse, l'Office québécois de la langue française (OQLF) permet maintenant les deux formes avec l'adoption d'une nouvelle politique qui ne plaît pas à tous. »
Source : Radio-Canada

Ce guide pédagogique fournit des idées d'activités permettant aux élèves d’en apprendre davantage sur les emprunts linguistiques et les anglicismes qui sont maintenant permis dans la langue française.

 


Objectifs

À la fin des activités, l'élève sera capable de :

- Comprendre les enjeux entourant les anglicismes maintenant acceptés;
- Connaître les nouveaux anglicismes pouvant être utilisés en français;
- Distinguer les différents types d’anglicismes et d’emprunts;
- Nommer des anglicismes et emprunts couramment utilisés.

 


Suggestions d’activités

ACTIVITÉ 1 : Office québécois de la langue française

Dans un premier temps, invitez les élèves à nommer des anglicismes qu’ils utilisent ou qu’ils entendent dans leur entourage. Notez-les au tableau interactif ou faites-en un nuage de mots à l’aide d’une application en ligne comme Beekast.com, s’ils ont accès à un appareil mobile.

Pour découvrir la nouvelle politique de l'Office québécois de la langue française, invitez-les ensuite à lire l’article « Des anglicismes qui ne plaisent pas à tous à l’Office québécois de la langue française », publié par Radio-Canada le 18 septembre 2017, et à écouter l’entrevue audio associée.

 

Si désiré, fournissez aux élèves cette grille d’écoute afin d’y consigner leurs nouvelles connaissances en matière d’emprunts et d’anglicismes.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.
Téléchargez-la en format PDF (.pdf)

 

ACTIVITÉ 2 : Pour ou contre les emprunts et anglicismes

En grand groupe, lisez l’article du Devoir « L’OQLF ouvre la porte aux anglicismes », qui relate en détails les différents points de vue de la population ainsi que de certains membres de l’Office québécois de la langue française.

Par la suite, organisez une table ronde, afin de faire réagir les élèves aux différents enjeux en lien avec l’acceptation de nouveaux anglicismes ou emprunts de la langue de Shakespeare. Pour la préparation, ils pourront s’inspirer des préoccupations exprimées dans l’article du Devoir, notamment par :

  • Danielle Turcotte, directrice générale des services linguistiques de l’OQLF;
  • Jacques Maurais, ancien coordonnateur à l’OQLF;
  • Nadine Vincent, linguiste et professeure à l’Université de Sherbrooke;
  • Etc.

 

ACTIVITÉ 3: Les types d’anglicismes

Débutez l’activité en présentant Vingt anglicismes à bannir de toute urgence!, provenant du site du Figaro.

Proposez aux élèves de se documenter davantage afin de mieux comprendre les différents types d’anglicismes : sémantiques, lexicaux, syntaxiques, morphologiques, phonétiques et graphiques. Quelques sources :

Distribuez la grille suivante afin que les élèves y inscrivent leurs découvertes en matière d’anglicismes.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.
Télécharger le fichier en format PDF (.pdf)

 

Pour aller plus loin

- Proposez aux élèves d’inventer de nouveaux anglicismes en faisant preuve de créativité.

- En grand groupe, exercez-vous à trouver les anglicismes dans les 40 capsules linguistiques du Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD).

 


Pour en savoir plus

 

Les anglicismes
Le Devoir, 3 novembre 2016

Colloque sur les anglicismes: des experts de la langue appellent à la «vigilance»
La Presse, 20 octobre 2016

Les anglicismes
Allô Prof

La force de l’anglicisme
Le Devoir, 5 mai 2017